• Chapitre 20.

    Malgré son énervement, il respecte les limitations de vitesse comme il me l 'avait promis la dernière fois. Cela me fais sourire faiblement même si finalement j'aurais préférer aller plus vite...

    Je suis actuellement dans ma chambre, il est proche des vingt-trois heures et je ne parvient toujours pas à trouver le sommeil.

    Quand Maxime m'a déposé chez moi, il m'a à peine regardé et dit en revoir, il à même refusé l'invitation à rester dîner de mon père… Bien sûr celui-ci m'a fait la morale et m'a dit de ne plus recommencer j'ai réussi à lui sortir l'excuse du « je n'avais pas vu l'heure passé » et comme il était soulagé de me voir c'était passé.

    Maxime avait vraiment l'air énervé et je peux le comprendre, il est sortit de chez lui juste pour me chercher et moi je ne suis même pas capable de me confier à lui… mais j'arrive plus à faire confiance, c'est quand même pas de ma faute. Oui, je me cherche des excuses mais il n 'empêche que c'est la vérité… J'ai besoin de temps je ne suis pas prête à redonner ma confiance mais ça il ne veut pas le comprendre. Idiote comment veut tu qu'il le comprenne si tu ne lui dit pas.

    C'est en pensant à tout ça que je fini par m'endormir vers minuit.

    **Point de vue de Maxime**

    Ce matin en me réveillant je suis toujours énervé. Je n'arrive pas à croire que je laisse tombé mes occupations pour elle et qu'au final elle ne me fasse pas assez confiance pour me dire ce qu'il lui arrive, ou au moins les grandes lignes.

    Je sais pas ce qui m'arrive avec cette fille jamais je n'avais fait ça avant, je n'avais jamais ressenti le besoin d'aider quelqu'un alors pourquoi je le ferrais aujourd'hui ? Je ferrais mieux de la laisser ce démerder et de faire ce que j'ai toujours fait : être un con, traîner avec mes potes et coucher quand l'envie m'en prend au moins je me prend pas la tête.

    En garant ma moto en arrivant ce matin au lycée, Naomi vient m’accueillir. Toujours habillé aussi ras la salle de jeu et monté sur des talons je dirais d'au moins quinze centimètre.

    -Bébé ! Minaude t-elle de sa voie stridente. Pourquoi est tu partis comme ça hier ?

    -J'avais une urgence dis-je en apercevant Kendall arrivé avec son pote dont j'ai oublié le nom, elle tourne son regard vers moi mais je ne la regarde déjà plus.

    Je m'allume une cigarette histoire de me détendre avant d'aller en cours tout en attendant mes potes.

    **Point de vue de Kendall**

    En arrivant au lycée, j’aperçois Maxime en compagnie de Naomi… Je tente un regard en sa direction mais dès qu'il voit que je l'observe il tourne la tête… J'en déduis qu'il est toujours fâché…

    -T'as l'air fatiguée aujourd'hui, t'as pas bien dormi ? Me questionna Mathieu me ramenant à la réalité.

    -Oui j'ai eu du mal à m’endormir, je me rattraperais ce soir. Lui souris-je.

    -T'es sur que tu ne veux pas finir ta nuit à l'infirmerie ?

    -Mais non t'inquiète pas ça va aller.

    Il me sourit puis part rejoindre ça salle où l'attend Clément. Quant à moi je me dirige vers mon casier pour déposer mes affaires de l'après midi. En refermant mon casier je vois Maxime passer devant moi, je l'appel pour pouvoir lui parler mais celui-ci me regarde un instant puis reprend ça route.

    Je le regarde s'éloigner, sans bouger… Alors c'est fini je l'ai perdu ? J'avais envie de me laisser glisser le long de mon casier et je l'aurais sans doute fais si ma joyeuse Silver n'était pas arrivé.

    -Alors pétasse on manque de sommeil t'as une sale tête ce matin. Me dit-elle toute sourire tout en se dirigeant vers notre salle.

    -Merci c'est déjà la deuxième fois qu'on me le dit ce matin je suis si horrible que ça ? Lui demandais-je en rigolant.

    -Non disons qu'on pourrait croire que tu cherche à faire concurrence à Chuky.

    -Connasse ! Lui dis-je tout en lui donnant un coup dans l'épaule ce qui l'a fait rire de plus belle.

    -Oh c'est vrais ! Ce soir c'est notre premier cours d'option qu'on à du choisir en nous inscrivant d'ailleurs t'as prit quoi toi ?

    Ah oui c'est vrais ça m'étais complètement sortis de la tête, mais en nous inscrivant on nous avait demandé de choisir une option obligatoire.

    -Science et labo et toi ?

    -Merde on ne sera pas ensemble j'ai pris patrimoine.

    C'est en constatant que l'on seras probablement seule toute l'après midi car c'est notre dernier cours, que nous arrivons dans la salle de notre premier cours : Français achevé moi !

    **

    Pendant tous les cours de la matinée, je n'ai fais que ressasser les événements de la veille, le message de Meg, Maxime venu me chercher et moi le laissant de côté. Je m'en veut mais je ne peut pas faire machine arrière… Bien-sûr je peut aller le voir et lui dire pourquoi j'étais dans cet états mais je ne peut pas, j'ai peur de ce qu'il pensera, peur qu'il le répète et qu'il se moque de moi avec ses potes… Je n'arrive tout simplement plus à faire confiance depuis ce jour.

    -Hé oh Kendall t'es là ?! Me demande Silver en agitant sa main devant moi.

    Je sort de ma rêverie et me rend compte que je n'est toujours pas touché à mon assiette et que mes trois amis me regarde avec un air inquiets.

    -Oui, désolé je suis dans la lune aujourd'hui, dis-je en tentant un sourire.

    -Ça on l'a remarqué princesse, à quoi tu pense ?

    -Oh à rien j'ai juste mal dormis et je manque de sommeil.

    -Je t'avais dis d'aller à l'infirmerie ce matin, me sermonne Mathieu qui semble être le plus inquiet des trois.

    -Ce soir c'est le week-end je me rattraperais, lui souris-je.

    Il semble réfléchir, sûrement entre me forcer à aller dormir ou céder, il finit par me sourire il à dut se rendre compte que je ne changerais pas d'avis.

    **

    Nous sommes actuellement sur un des bancs du hall du lycée Mathieu et moi, Silver et Romain reprenant plus tôt que nous nous nous retrouvons tout les deux.

    Aucun de nous ne parle mais ce silence ne me dérange pas, et je sais très bien qu'il ne durera pas, je sens Mathieu hésiter à me poser ses questions qui ne vont pas tarder à arriver.

    -Kendall ?

    Je me retourne vers Mathieu qui semble avoir trouvé le courage de me questionner.

    -Qu'est ce qui ne va pas ?

    -Rien je vais bien, dis-je en me forçant à sourire.

    -Pas à moi Kendall. Je sais très bien qu'il y a un truc qui va pas ça ce sent à trois kilomètre.

    Je soupir frustré qu'il lise si bien en moi alors qu'on se connaît que depuis quelques jours.

    -J'ai juste un manque de sommeil Mathieu rien de plus…

    -Arrête de me prendre pour un con, sa voix est calme mais je sens qu'il commence à perdre patiente.

    -J'ai pas envie qu'on se prenne la tête…Dis-je en détournant le regard mais Mathieu me force à le regarder.

    -Moi non plus, c'est juste que je m'inquiète pour toi. Depuis mercredi tu es bizarre, tu semble ailleurs et sur t'es garde je veux juste que tu sache que je suis là pour toi, que tu peut te confier.

    Je l'observe se confier à moi et il semble sincère et je me surprend à lui répondre :

    -J'ai juste revu quelqu'un que je ne pensais plus jamais revoir et ça m'a troublé mais pas de quoi s’inquiéter.

    Il me sourit avant de me dire « Merci », je le regarde avec incompréhension et c'est sûrement mon regard qui le pousse à continuer.

    -Merci de me faire confiance et de t'être un peu ouverte à moi.

    -Merci à toi d'être la pour moi.

    Il me prend dans ses bras et m'embrasse le haut de la tête, je suis assez troublé par cet élan d'affection mais étrangement se contacte m'apaise.

    **

    C'est d'une humeur plus joyeuse que je me rend à mon cours de science et labo, le moment que j'ai passée seule avec Mathieu m'a remonté le morale et je me sent prête à finir cette journée qui avait mal commencé.

    Lorsque j'entre dans la salle je jette un regard aux personnes présentent mais ne vois personne que je connais…

    -Bonjours tout le monde, je suis madame Noux! Restez ou vous êtes, ici c'est moi qui crée les binômes. Vous l'aurez donc comprit vous serez par groupe de deux ce trimestre et c'est groupes seront mixte. Les groupes changerons au cours de l'année pour vous habituer à travailler en équipe.

    Le fait que la prof fasse les groupes m'arrange étant donné que je ne connais personne. Madame Noux annonce les groupes quand elle se fait interrompre par le frappement à la porte.

    -Oui !

    Je crois rêver quand je vois Maxime entrer dans la salle, moi qui pensais pouvoir penser à autre chose c'est peine perdu.

    -Monsieur Atkins c'est ça ?

    -Ouais. Voyant que madame Noux attend des explications il continue. J'avais oublié qu'on était mélangé et j'ai suivi ma classe.

    -Très bien ça passe pour cette fois, vous serez en binôme avec... Mademoiselle Sullivan.

    Quoi ?? J'ai décidément la poisse ! Il semble enfin remarquer ma présence et ses yeux croise les miens mais je n'arrive pas à déchiffrer son regard.

    -Installez vous à la table du fond près de la fenêtre tous les deux on se dépêche.

    Je le suis jusqu'à la table, je sent qu'il est toujours énervé et je me sent mal à l'aise. Il prend place près de la fenêtre et porte son regard vers l'extérieur ne voulant pas croiser le miens.

    Je ne sais pas quoi faire, je suis partager entre l'envie de m'excuser et de le laisser tranquille, après tout c'est peut être mieux de le laisser loin de moi et de mes problèmes…

    **Point de vue de Maxime**

    Putain ! Moi qui voulais me sortir cette fille de la tête, il à fallu qu'elle ait choisie la même option que moi ! J'avais réussi à l'éviter depuis ce matin et la voilà à quelque centimètre de moi. Je ne peut m'empêcher de jeter un regard dans sa direction, elle semble mal à l'aise mais surtout elle semble être en proie à un combat intérieur avec ses émotions.

    Je ne peut m'empêcher de grimacer en sachant que j'en suis la cause. Je sais pertinemment qu'elle hésite entre tout me raconter pour ne pas que je l'abandonne ou tout simplement me laisser l'abandonner. Mais qu'est-ce que ça peut te faire mec ? C'est qu'une fille parmi les autres, d'habitude ça t'importe peu de savoir se qu'elles pensent ou se qu'elles ont alors pourquoi est-ce différent avec elle ? Et merde ! Je tourne enfin ma tête vers elle et remarque qu'elle me regarde, nos yeux se croise sans se quitter, je ferme les yeux en prenant une inspiration avant d'engager la conversation.

    -Tu vas mieux ?

    Elle semble étonner que je lui adresse la parole et c'est sans doute l'effet de surprise qui lui fait hocher la tête plutôt que de parler.

    -Tant mieux alors. Je me détourne de son regard qui ne m'as pas quitté depuis le début afin d'écouter un minimum le cours lorsque je l'entends murmurer un « désolé ». Je me retourne vers elle et ça semble l'encourager à continuer.

    -Désolé de ne pas réussir à me confier à toi alors que tu as déjà fais beaucoup pour moi. Elle marque une pose puis poursuit après avoir prit une inspiration. C'est pas contre toi, c'est juste que je n'arrive plus à faire confiance… Elle baise le regard rompant ainsi notre échange. Depuis…

    -Stop !

    Elle relève soudainement la tête vers moi comme tout le reste de la classe d'ailleurs et je subit le regard noir de cette prof dont j'ai oublié le nom. Une fois tout le monde retourné je poursuis.

    -Tu ne veux pas m'en parler très bien, j'ai compris maintenant ne te force pas à me le raconter juste parce que j'ai pris mes distance avec toi.

    La sonnerie retenti nous indiquant le week-end. Je range en vitesse mes affaires et sort de la salle. Au milieu du couloir Kendall m'a rejoint.

    -Je ne comprend pas…

    -Tu ne comprend pas quoi kendall ? J'hausse le ton afin de l'éloigner de moi, je ne peut pas la laisser rentrer plus dans ma vie.

    Elle semble étonné de mon soudain énervement mais essaye de se reprendre.

    -Si ce n'est pas pour que je t'explique alors pourquoi tu prend tes distance ?

    C'est pas possible elle ne lâchera jamais… Pour une raison que j'ignore son entêtement me fait plaisir. Mec ressaisit toi merde ! Tu ne peut pas laisser cette minette rentrer dans ta vie ! Je ferme les yeux et prend une grande inspiration me préparant à la blesser mais je n'ai pas d'autre choix…

    -Tu crois vraiment que j'en ai quelque chose à foutre de t'es problème ? Si je me suis rapproché de toi c'était juste dans le but de te foutre dans mon lit mais tu sais quoi tu m’ennuie tellement que ça n'en vaut pas la peine !

    Elle reste planté devant moi les larmes aux yeux encaissant mes paroles résistant de toute ses forces pour ne pas pleurer devant le connard que je suis. Je me retourne ne pouvant pas la regarder une seconde de plus et me dépêche de partir de ce putain de lycée.

     

    A suivre

    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    Voilà enfin le chapitre 20 ! Et oui il aura mit du temps et j'en suis vraiment désolé ! J'espère que malgré l'attente des chapitres ma fictions vous plais et que vous continuerez de la suivre et d'être autant réactif =)

    Ce chapitre contient plusieurs point de vue (bon ok que deux mais il sont assez mélangé ^^) est-ce que ça vous plais d'avoir plusieurs point de vue ?

    Alors plutôt teem Mathieu ou Maxime ?

    Que pensez vous de la réaction de Maxime ? Du rapprochement Kendall-Mathieu ?

    J'ai hâte de lire vos commentaires ! Et j'essayerais de moins tarder pour la suite ! Bisous bisous ^.~


    25 commentaires
  • Chapitre 21.

    **Point de vue de Maxime**

    -Tu crois vraiment que j'en ai quelque chose à foutre de t'es problème ? Si je me suis rapproché de toi c'était juste dans le but de te foutre dans mon lit mais tu sais quoi tu m’ennuie tellement que ça n'en vaut pas la peine !

    Elle reste planté devant moi les larmes aux yeux encaissant mes paroles résistant de toute ses forces pour ne pas pleurer devant le connard que je suis. Je me retourne ne pouvant pas la regarder une seconde de plus et me dépêche de partir de ce putain de lycée.

    **Point de vue de Kendall**

    Je reste planté au milieu du couloir encaissant ces mots qui me poignarde le cœur en essayant de retenir mes larmes qui ne demande qu'à sortir.

    C'est en sentant un coup de vent près de moi que je sort de ma torpeur. Et pour cause Mathieu sorti de nul part fonce tout droit sur Maxime. Tout va vite, trop vite, je le vois attraper violemment le bras de Maxime et lui mettre son poing entre les deux yeux. Je regarde la scène de loin je m'entend vaguement pousser un crie mais ne parviens pas à bouger.

     

    Je remarque que Maxime ne réplique pas comme-ci il accepter ce que Mathieu vient de lui faire, comme-ci il le mérité. Je me demande pourquoi je sais très bien qu'il pourrait rivaliser contre Mathieu mais il ne fais rien. Je vois Mathieu perdre patience il s'apprête à lui en remettre un et c'est à ce moment que mes jambes retrouvent leur fonction. Je me poste entre les deux juste avant que Mathieu n'atteigne une fois de plus le visage de Maxime.

    -Stop ! Dis-je en sentant mes larmes couler à flot.

    -Eh oh Kendall ! Tu as entendu ce qu'il t'a dit ? Et tu veut vraiment que je laisse cet enculer s'en tirer aussi facilement ?! Me dit-il hors de lui.

    -Oui j'ai entendu… Mais je crois qu'il à comprit…

    -Et moi je ne crois pas ! Répliqua t-il en jetant un regard noir à Maxime derrière mon épaule.

    -S'il te plaît Mathieu allons-y avant que tu ai des problèmes. Dis-je en agrippant sont bras d'une main tout en essuyant mes yeux de l'autre.

    Mathieu me regarde dans les yeux, j'ignore ce qu'il y voit mais pousse un long soupir avant de s'adresser une dernière fois à Maxime.

    -Tu peut la remercier ! Mais je te préviens la prochaine fois tu t'en sortira pas comme ça !

    Je n'arrive pas à tourner mon regard vers Maxime je ne suis pas prête à revoir sa lèvre ensanglanté et son œil bleuit.

    Avant que je n'ai le temps de réagir Mathieu prend ma main et m'éloigne de cet enfer.

    En arrivant au bout du couloir j'entends un violant coup résonner dans le couloir, je ne suis pas surprise d'apercevoir le poing de Maxime dans un casier en m'autorisant un dernier regard en arrière. J'ai d'autant plus mal au cœur de voir qu'il semble aller mal et ce même après ce qu'il m'a dit c'est plus fort que moi.

    ***

    Je suis assise sur un banc entrain de regarder Mathieu taper dans un sac de box. Sans vraiment m'en rendre compte j'ai suivi ou plutôt Mathieu m'a emmenée dans sa salle de sport à quelques rues du lycée. Il devait sûrement vouloir ce calmer, faire redescendre cet agressivité qui l'a submergé quelques instants auparavant et en ne savant pas quoi faire de l'empoté que je suis m'as emmené avec lui.

    Je ne peux dire depuis combien de temps nous sommes là, dix minutes, une demie heure, une heure… Je n'en ai aucune idée, j'ai perdu toute notion du temps depuis que les mots de Maxime ce sont imprimé en moi.

    -Tu ne vas rien dire ?

    Soudainement la voie de Mathieu résonne dans la grande pièce silencieuse. Je n'arrive pas à déchiffrer son humeur à travers le ton de sa voie, est-il en colère contre moi, inquiet ? Je n'en ai pas la moindre idée.

    -Te dire quoi ?

    Pendant mon temps de réaction Mathieu à eu le temps de me rejoindre sur le banc et je me demande si je n'ai pas mis plus de temps à répondre que je ne le croyais.

    -Putain Kendall ! Tu n'as pas dit un mot depuis que nous sommes partis du lycée.

    -Pour dire quoi ? Que Maxime est un con ? Qu’apparemment je l'ai mal jugé ? Que je suis trop conne d'avoir voulu croire que malgré tout ce que l'on dit sur lui ce soit quelqu'un de bien ? C'est ça que tu veux entendre ? À la fin de ma tirade je sens les larmes me monter et j'ai besoin d'un effort surhumain pour les contrôler.

    Je vois Mathieu se radoucir immédiatement, attrapant mes mains au passage.

    -Désolé d'avoir crier, je voulais juste te faire réagir et c'était probablement idiot de ma part. Voyant qu'il avait mon attention il continue. Tout d'abord dire que c'est un con ai faible mais je pense pas que ce soit le moment de te balancer toute les insultes qui me viennent à l'esprit. Ensuite, tu es loin d'être conne Kendall. Tu as juste un trop grand coeur et tu cherche à voir le bien partout, tu veux donner une chance à tout le monde mais les pauvres types dans son genre ne mérite pas que tu sois dans un état pareil pour eux d'accord ?

    J'acquiesçais d'un hochement de tête n'arrivant pas à formuler de réponse plus constructive. Mais Mathieu ne semble pas ce contenter de cette réponse :

    -D'accord ?

    -D'accord. Parvins-je à articuler.

    Il me sourit et avant que je ai le temps de réagir il me prend dans ses bras, semblant soulagé.

    ***

    Nous avons fini par rater le bus Mathieu et moi. Ils nous restes plus qu'à rentrer à pieds. Mathieu c'est proposé de me raccompagner, je ne l'ai pas repousser ça me rassure d'avoir quelqu'un avec moi.

    -C'est aujourd'hui que ton frère rentre chez toi ?

    -Oui cette semaine il est chez nous, et Stecy aussi d'ailleurs… me rappelais-je.

    -Tu vas lui parler de ce qu'il c'est passé ?

    Je tourne brusquement ma tête vers lui. Qu'a t-il dans la tête.

    -Pourquoi je lui en parlerais ? Je ne veux pas être la nouvelle venue dans la famille qui détruit tout ce que mon père à construit, ni une amitié qui dure depuis sûrement des années.

    -Je comprend mais… Si il vient chez toi et qu'il recommence à te blesser ?

    -Il ne le fera pas, et puis je ne pense pas qu'il reviendra toute suite chez nous donc tu n'as pas à t'en faire.

    -Comment tu peux encore croire ça après ce qu'il t'a dit ? Il l'a fait une fois, il recommencera.

    -Peut être qu'il me blessera encore une fois mais je pense qu'il s'en veut ou du moins qu'il sait qu'il a fait une connerie.

    -Mais Kendall ouvre les yeux bordel !

    -Je sais que tu doit penser que je suis la reine des idiotes mais quand tu l'as frappé, il n'a pas répliqué il a accepté le coup que tu lui as donné et je suis persuadée que si je ne m'étais pas interposée il aurait accepté les coups suivant sans répondre alors que je sais qu'il aurait été capable de répliquer. Je ne sais pas si il aurait été plus fort que toi parce que j'ignore si comme toi il fait de la boxe mais il aurait pu au moins essayer et il ne l'a pas fait. Je pense que c'était peut être sa façon un peu lâche je te l'accorde de ce punir de ce qu'il avait fait.

    -Ou il avait juste peur de ne pas faire le poids contre moi, quoiqu'il en soit ça n'excuse en rien ce qu'il a fait et ça ne garantie pas non plus qu'il ne vienne pas chez toi aussitôt que Julien sera rentré.

    -Réfléchit un peu Mathieu au lieu de t'énerver. Tu pense vraiment qu'il va venir à la maison ce soir avec son œil au bord noir et sa lèvre fendu ? Je ne pense pas qu'il veuille que Julien soit au courant surtout qu'il sait qu'il prend son rôle de frère un peu trop au sérieux à mon goût.

    -De toute façon ça ne sera pas parti d'ici lundi il sera bien obligé de lui dire. Mais lâche comme il est il trouvera sûrement une excuse.

    -Et ça me va très bien je ne veux pas qu'ils se prennent la tête à cause de moi ! Maintenant on peut parler d'autre chose et continuer d'avancer.

    ***

    Je suis actuellement dans mon lit entrain de ressasser les événements de la journée. J'ai beau me passer en boucle tout ce qui c'est passé entre Maxime et moi depuis que je l'ai rencontrée je n'arrive pas à comprendre pourquoi il a agit comme ça aujourd'hui. Je ne pense pas que ce soit parce que je n'ai pas voulu lui parler de ce qu'il m'arrivait ou du moins je ne pense pas que ce soit que ça.

    Mathieu dirait sûrement que je suis encore trop gentille enfin là peut-être qu'il penserait que je suis tout simplement une conne écervelée mais je n'arrive pas à croire qu'il pense ce qu'il m'a dit, pas après les moments qu'on a passé rien que tout les deux…

    Le cerveau en ébullition je n'arrive pas à dormir. Le réveil sur ma table de nuit m'indique trois heure du matin. Dans un élan de stupidité peut-être je prend mon ordinateur et me connecte sur Facebook afin de voir si par hasard Maxime est connecté. Je suis surprise de voir que c'est le cas, prenant ceci pour un signe je décide de lui parler :

    Kendall Sulivan à Maxime Atkins:

    Salut… Je ne sais pas si tu me répondras mais j'ai besoin d'essayer quand même…

    Je n'arrive pas à comprend pourquoi tu m'as balancé toutes ces horreurs à la figure, peut-être qu'il y a du fait que je n'ai pas voulu te parler de mes problèmes malgré tout ce que tu as fait pour moi mais je doute que ce soit la seule raison… Certaines personnes diront peut-être que je suis idiote de croire ça mais je n'arrive pas à croire que tu pense ce que tu as dit, pas après les moments qu'on a passé tout les deux. Je te l'accorde c'est moment n'avait rien d'extraordinaire mais j'ai pu apercevoir une autre facette de ta personnalité que tu essaye tant de cacher mais que j'ai réussi à entrevoir malgré tout.

    Et puis pourquoi t'être laissé frapper par Mathieu si tu pense vraiment ce que tu as dit ? Pourquoi ne pas avoir répliqué si tu en as vraiment rien à foutre de moi ou de me faire du mal ?

    Tu ne répondras sûrement pas mais j'avais besoin de te dire ce que je pensais...

    Ah j'allais oublier, je ne dirais rien à Julien ne t'en fais pas. Je n'ai pas envie de briser votre amitié.

    Ps : Met de la glace sur ton œil et ta lèvre…

    Je me sens soulagé, enlevé d'un poids. Il ne me répondra peut-être pas mais au moins il saura ce que je pense de lui et cela même si il semble tout m'être en œuvre pour que je le déteste.

    **Point de vue de Maxime**

    J'entends le bruit m'indiquant que j'ai reçu un message sur Facebook. Je jette un œil à l'heure, trois heure et demi du matin, je ne vois pas qui pourrait m'envoyer un message à cette heure. Piqué par la curiosité je sors de mon lit pour prendre mon ordinateur.

    En voyant le nom de Kendall s'afficher je me dit d'abord que je dois rêver mais clique finalement sur l'onglet pour ouvrir la conversation.

    Je m'en veux encore plus maintenant que j'ai lu son message… Comment peut-elle encore penser que je suis quelqu'un de bien après ce que je lui ai fait. Peut importe à qui elle demande leur réponse sera la même, je ne suis pas quelqu'un de bien, je suis un connard.

    Je ne sais pas ce qui me pousse à lui répondre, le fait que ce soit la seule personne à croire en moi ou le fait que même si je l'ai blessé elle pense toujours à mon bien être en me disant comment me soigner... 

    J'ai peur de constater qu'elle arrive si bien à lire en moi, peur de m'attacher encore plus à elle, je ne peux pas laisser cela arriver je finirais par le blesser encore plus et je ne me le pardonnerais jamais.

    Je me sens comme la pire des ordures mais je répond quand même à son message comme le connard que je suis.

    Maxime Atkins à Kendall Sulivan :

    Salut.

    Tu n'arrive pas à comprendre dit-tu, la réponse est pourtant simple je suis juste un connard demande autour de toi et tu verras que j'ai raison. Arrête de penser que je suis quelqu'un de bien ou je ne sais quelle autre conneries du genre parce que je ne le suis pas.

    Pourquoi j'ai pas riposté face à ton chien de garde ? Tout simplement parce que je ne fais pas de boxe et que je n'aurais pas pu le battre ne va pas chercher quelque chose « d’héroïque » la dedans.

    Je me dégoûte aussitôt, je sais que ça va la blesser et qu'elle n'en parlera à personne et pourtant je l'ai quand même fait…

    Je suis surpris de voir qu'elle me répond pratiquement aussitôt. Elle semble plus buttée que je le croyais mais surtout plus forte émotionnellement, après l'avoir vu au plus mal la dernière fois j'aurais cru qu'elle ne se relèverais pas aussi rapidement.

    Kendall Sulivan à Maxime Atkins :

    Tu sais ce qui me blesse le plus dans ce que tu viens de me dire ? C'est la façon dont tu parles de toi, la façon dont tu te vois et pas le fait que tu veuilles me blesser pour que je m'en aille de ta vie… Je ne sais pas ce qui t'ai arrivé pour que tu ai une si mauvaise opinion de toi mais ça me fait mal que tu ne vois pas que tu es quelqu'un de bien et que le connard que tu dis être n'est autre que ce qu'on veux te faire croire que tu es !

    Quand au fait que tu n'es pas répliqué face à Mathieu parce que oui même si je sais que tu ne l'aime pas il a un nom je n'es pas du tout trouvé ça « héroïque » comme tu dis mais plutôt lâche de ta part. Tu savais que tu m'avais blessé et tu voulais juste te « punir » de ce que tu avais fait et c'était la manière la plus simple.

    Son message me laisse sur le cul, comment peut-elle être plus blessée par ce que je pense de moi que par ce que je lui fais… Je ne mérite vraiment pas de l'avoir dans ma vie.

    Elle a raison je suis lâche, Julien ne veux pas que je m'approche d'elle parce que même lui pense que je suis un connard et je ne m'y suis même pas opposé, j'ai accepté parce que je ne voulais pas me compliquer la vie et ceux même si je pense qu'elle en vaut la peine…

    Maxime Atkins à Kendall Sulivan :

    Je ne te comprends pas du tout… Je suis un vrai connard avec toi et pourtant tu es toujours derrière mon cul à me dire « Maxime t'es quelqu'un de bien » et ça même à 4h du matin…

    Kendall Sulivan à Maxime Atkins :

    C'est parce que je pense que tu en vaut la peine Maxime Atkins :)

    Son dernier message me trouble vraiment que veut elle dire par là ? Je ne vaux rien et ça je le sais depuis mon enfance alors pourquoi le fait qu'elle me dise que j'en vaut la peine finalement me laisse espérer qu'elle a raison.

    Kendall Sulivan à Maxime Atkins :

    J'aimerais te voir demain Maxime, pour qu'on en discute face à face et pas derrière un écran.

    Et après seulement on verra si on continue notre chemin chacun de son côté mais ne décide pas de ça tout seul.

    Maxime Atkins à Kendall Sulivan:

    Comme tu voudras je te dois bien ça de toute façon. A demain 14h à la plage.

     

    Ps : Dors maintenant il est tard !

     

    -----------------------------------------------------------------------------------------------

    Coucou mes amours ! :D

    Me revoilà enfin avec un nouveau chapitre, je sais que l'attente à étais longue et j'espère que ce chapitre sera à la hauteur de vos espérance !

    J'ai essayée du mieux que j'ai pu de laisser entrevoir les sentiments de nos petits personnages et il y en a un peu pour tout les goût, du kendallXmathieu et du kendallXmaxime comme ça pas de jaloux ahah

    Alors qu'elle est votre préféré ?

    Qu'avez vous pensé de ce chapitre ?

    Ah et je vous souhaite à tous une bonne année et bonne santé, je n'ai pas pu le faire plus tôt mais on a tout le moi de janvier pour le faire non ? ;)

    Bisous je vous aimes et à bientôt plus vite je l'espère pour un nouveau chapitre ! <3

     #Mi~Chan


    18 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique